Sa résurrection, notre espérance !

2018 Dimanche Paques - UNE Facebook 2

 

Nous célébrons, en ces jours, la plus grande des fêtes chrétiennes, la Résurrection du Christ. Sans elle, notre foi n’a pas de sens. Sans elle, notre vie est éphémère, limitée en son sens et en sa fécondité. Sans elle, nous sommes si peu.

 

Au milieu des drames de ce monde (attentats, migrations, avenir incertain, etc.), la Résurrection du Christ nous mobilise pour que nous jouions notre partition chrétienne. Jésus ne nous tourne pas vers le ciel pour que nous quittions la terre. Il nous ouvre le ciel pour que nous tenions mieux notre place ici-bas. La résurrection donne du prix à notre vie terrestre, elle donne toute sa valeur à notre unique vie qu’elle prolongera dans l’au-delà. La résurrection du Christ est notre espérance parce que loin de nous arracher à un monde qui serait perdu, elle vient de l’intérieur le purifier, le sanctifier et l’entraîner en tout ou partie vers Dieu. Elle est comme l’éclosion d’une nouvelle création ou plutôt d’une création renouvelée, née une nouvelle fois.

 

2018 Dimanche Paques - illustrationA Pâques, nous célébrons les sacrements de l’initiation chrétienne - le baptême, la confirmation, l’eucharistie - parce qu’en eux, le Christ se donne à nous, nous offre sa vie, nous renouvelle par l’Esprit Saint et nous nourrit de sa Parole et de son Corps livré. Nous sommes ainsi replongés dans les eaux de notre baptême. Nous recevons l’Esprit Saint pour qu’en nous et avec nous, Il fasse toutes choses nouvelles dans la puissance humble de sa victoire, la proclamation discrète et universelle de son amour.

 

Les sacrements de Pâques ressemblent à la table d’Emmaüs, où nous rencontrons le Ressuscité, où nous recevons son Pain de vie, d’où Il nous envoie.

 

La résistance de l’homme aux bonnes nouvelles n’est pas d’aujourd’hui. Les apôtres eux-mêmes ont pris les femmes qui venaient leur annoncer le tombeau vide, pour des illuminées. Ils ont jugé bien vite, malgré les annonces répétées de Jésus dans son enseignement, que c’était impossible.

 

Toutefois, Pierre et Jean sont allés voir la pierre roulée, le tombeau ouvert, le corps disparu, les linges laissés là. Le crucifié avait disparu. Il s’est alors manifesté, il a été reconnu, il a mangé et bu avec eux. Il les a enseignés leur permettant de tout relire à la lumière de Pâques, de sa Résurrection, de cette vie nouvelle qui, jaillie en Lui, peut atteindre chacun d’entre nous.

 

Notre résistance n’est pas réduite une fois pour toutes, elle se manifeste encore par nos doutes et nos péchés. Pendant ce temps pascal, demandons au Christ de venir demeurer en nous pour que sa Résurrection nous gagne, que sa grâce nous permette d’entrer plus avant dans la foi, que nous choisissions dans une véritable conversion de suivre le Christ par toute notre vie.

 

Nous sommes l’Église pour porter à nos contemporains cette Bonne Nouvelle et pour en témoigner par nos actes.

 

Oui, sa résurrection est notre espérance pour aujourd’hui et pour demain, pour chacun et pour toute l’humanité.

 

Abbé. Jean BONDU,
Administrateur diocésain

 

Facebook


Calendrier

Novembre, 2018
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Agenda - Evêque de Luçon

Mgr Jacolin Widget - Agenda

Facebook

FB

Widget don

2018 Denier - Widget

Widget Conférences

Soirees eglise et societe logo - Widget

Publicite

Relais Pascal 2020
Formation Théo
Soirées Eglise et Société

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info