Homélie de l'ordination d'Alexandre Guillaud

2020-07-27 - Homélie Mgr Jacolin

 

Homélie de Mgr Jacolin

Ordination sacerdotale d’Alexandre Guillaud
Luçon 26 juillet 2020


 

A l’office des Vêpres, celui du mercredi de la 4ème semaine, il y a cette intention de prière :
Tu as établi tes prêtres intendants des mystères du Christ : donne-leur un cœur fidèle, sage et bon.
Elle reprend une expression de saint Paul pour décrire le ministère des Apôtres :
Que l’on nous regarde donc comme des auxiliaires du Christ et des intendants des mystères de Dieu.

 

Avec ces mots, on peut élaborer une théologie du ministère sacerdotal. Mais Je me contenterai présentement de commenter les trois qualités que la prière demande pour les prêtres : qu’ils aient « un cœur fidèle, sage et bon ». Bien-sûr, ces trois qualités concernent tout chrétien, tout « disciples-missionnaire » du Christ. Mais elles acquièrent une dimension particulière pour les prêtres.

 

Un cœur fidèle


La vertu de fidélité est en crise dans notre monde. Inutile d’épiloguer pour faire un énième procès de notre postmodernité. Il vaut mieux repartir de la parole de Dieu pour découvrir que la fidélité est ce qui qualifie d’abord Dieu dans l’alliance d’amour qu’il noue avec son peuple. Le plus court des psaumes le proclame :
Louez le Seigneur tous les peuples, fêtez-le tous les pays. Son amour envers nous s'est montré le plus fort : éternelle est la fidélité du Seigneur !

 

En contraste les prophètes dénoncent l’infidélité du peuple, mais révèlent aussi jusqu’où va l’amour passionné de Dieu – l’amour jaloux de Dieu, dit la Bible – qui ne cesse de relever son peuple. Ecoutons les confidences de Dieu qui se présente comme l’époux de son peuple, dans le livre d’Osée :
Mon épouse infidèle, je vais la séduire, je vais l’entraîner jusqu’au désert, et je lui parlerai cœur à cœur… Je ferai de toi mon épouse pour toujours, je ferai de toi mon épouse dans la justice et le droit, dans la fidélité et la tendresse ; je ferai de toi mon épouse dans la loyauté, et tu connaîtras le Seigneur.


L’alliance fidèle de Dieu avec son peuple trouve son accomplissement avec « le Verbe fait chair » venu « habiter parmi nous » et sa consommation dans le sacrifice pascal du Christ, lui qui « a aimé l’Eglise et s’est livré pour elle afin de la rendre sainte et pure ». Le prêtre est au service de cette rencontre du Christ avec l’Eglise son Epouse, à la manière de Jean le Baptiste qui confiait à ses disciples : 
Celui à qui l’Epouse appartient, c’est l’Epoux ; quant à l’ami de l’Epoux, il se tient là, il entend la voix de l’Epoux, et il en est tout joyeux. Telle est ma joie : elle est parfaite. Lui, il faut qu’il grandisse et moi, que je diminue.


Cher Alexandre, que ta joie d’être l’ami de l’Epoux soit parfaite et que ta fidélité s’enracine en cette joie ! Comme prêtre, affermis tes frères et sœurs dans le chemin de la fidélité jusqu’au jour où tu partageras avec eux la béatitude ultime : 
Heureux les invités au repas des noces de l’Agneau !


Le célibat « pour le Royaume » demandé aux prêtres trouve son sens ultime dans cette vision qui se trouve au terme de toute la Révélation biblique, aboutissement de la fidélité de Dieu à son Alliance : les noces de l’Agneau avec la Jérusalem céleste.  Et dans les moments plus difficiles, cher Alexandre, rappelle-toi la parole de saint Paul :
Il est fidèle Celui qui vous appelle.

 

Un cœur sage
 

Dans la première lecture nous avons entendu la belle prière du jeune Salomon qui demande à Dieu, non pas la richesse et la gloire, mais la Sagesse ; la Sagesse divine pour conduire le peuple que Dieu lui confie. Devant la responsabilité de gouverner le peuple de Dieu, il y a de quoi trembler comme le jeune Salomon. L’orgueil, la convoitise ou la lâcheté peuvent venir pervertir cette mission, comme cela arrivera, hélas, à Salomon.


Le prêtre, en tant que pasteur, reçoit la charge de la communauté chrétienne et il lui faut demander la Sagesse « pour discerner le bien et le mal » et conduire sur le bon chemin chaque âme qui lui est confiée ainsi que l’ensemble de la communauté. Mais comment acquérir la Sagesse pour gouverner ? Souvenons-nous de cet adage de la Sagesse biblique :
La Sagesse commence avec la crainte de Dieu.

 

« La crainte du Seigneur ! » Voilà une expression qui ne parle plus guère à notre monde. Comment la définir ? Disons qu’elle est un esprit de vénération et d’adoration, une attitude qui allie humilité, obéissance et confiance.  La crainte du Seigneur est la vertu de ceux qui ont un cœur de pauvre. Et on apprend à la découvrir à l’école des pauvres, à travers la « Sagesse de la Croix », folie aux yeux du monde, mais infiniment plus sage et lumineuse que toute sagesse humaine.


Rappelons-nous l’exultation de Jésus au retour d’une mission d’évangélisation des apôtres :
Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.


Cher Alexandre, toi que le Christ appelle à être son auxiliaire et son intendant pour conduire son peuple sur le chemin de la sainteté, cultive la crainte du Seigneur, reste toujours à l’école des pauvres et redis souvent la prière de Salomon :
Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu’il sache gouverner ton peuple et discerner le bien et le mal.

 

Un cœur bon
 

Enfin la prière demande à Dieu de donner aux prêtres un cœur bon. Mais qu’est-ce que la bonté ? Jésus réplique au jeune homme riche :
Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Celui qui est bon, c’est Dieu, et lui seul ! Là encore, pour comprendre ce qu’est la véritable bonté, il faut se tourner vers Dieu notre Père, source de toute bonté, vers son Fils Jésus qui est venu semer cette bonté dans nos cœurs humains souvent si endurcis et vers l’Esprit Saint dont un des fruits dans la vie des disciples est précisément la bonté.


A la lumière de l’Evangile, nous découvrons que cette bonté dépasse la simple gentillesse qui cherche seulement à être bien vue de tous, à être « populaire » comme diraient les jeunes. La bonté divine est infiniment plus forte et plus douce à la fois, plus exigeante et plus miséricordieuse : c’est la bonté d’un Père qui cherche le meilleur pour ses enfants, qui n’hésite pas à les secouer pour qu’ils avancent vers la vraie liberté dans la vérité de l’amour, mais qui ne leur retire jamais son amour attentionné.


C’est cette bonté-là, cher Alexandre, que le Seigneur t’appelle à mettre en œuvre comme berger des âmes qu’il te confiera, à l’exemple de saint Jean-Marie Vianney, patron des prêtres et des curés, ou à l’exemple – plus près de nous en Vendée – de saint Louis-Marie Grignon de Montfort, du vénérable Louis-Marie Beaudoin ou du Père Monnereau, ou encore – un exemple cher à ton cœur – celui de l’abbé René Giraudet, mort en déportation pour avoir voulu soutenir spirituellement les jeunes requis du STO en Allemagne. 


La vocation de prêtre est belle, mais exigeante et fragile comme tout ce qui est beau. Il faut pour cela, cher Alexandre, redécouvrir sans cesse le trésor du Royaume de Dieu caché dans le champ du monde afin que la vraie joie puisse renaître chaque jour dans ton cœur de prêtre.
 

Serviteur et ami du Christ, puisses-tu vivre ce qu’il a dit et accompli comme pasteur et souverain prêtre à travers son sacrifice pascal :
Nul n’a d’amour plus grand que celui qui se dessaisit de sa vie pour ceux qu’il aime. 

 

 

 

✠ Mgr François Jacolin

Evêque de Luçon

 

Télécharger l'homélie en PDF ici Logo PDF 

 

 

Revoir l'homélie en vidéo

 

 

Facebook


Widget don

 

Bouton widget denier V2 2020

Baptême, mariage, etc

Bouton arrondi sacrement

Widget Appeler

Bouton arrondi téléphone

Widget Messages vidéos

Bouton Message vidéo

Calendrier

Août, 2020
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Lutter contre la pédophilie

Lutter contre la pedophilie - Widget

Agenda - Evêque de Luçon

Mgr Jacolin Widget - Agenda

Facebook/Twitter

Widget FacebookWidget Twitter

Publicite

Eté
Formations

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters