Mémoire et repentance pour les abus sexuels en Vendée

2020-10-30 - Une Dossier acte repentance UNE Facebook

Depuis deux ans, le diocèse de Luçon travaille à faire la lumière sur les actes de pédocriminalité, commis par des prêtres et des religieux de Vendée. Le diocèse de Luçon a été contacté par de nombreuses victimes et a rencontré plus de soixante d’entre elles. Mgr François Jacolin a reconnu que ces personnes « avaient été victimes d’agression sexuelle par des prêtres ou des religieux lorsqu’elles étaient enfants, principalement dans les années 60 et 70, dans des paroisses, dans des colonies, mais surtout dans le cadre de pensionnats, en particulier le petit séminaire de Chavagnes-en-Paillers ».

 

L’évêque de Luçon a souhaité qu’une reconnaissance officielle des faits et une repentance publique aient lieu, lors d’une conférence de presse, le 23 octobre dernier. Un moment fort, empli de gravité, qui restera marqué dans la mémoire du diocèse, et qui précède la veillée pénitentielle, prévue à la cathédrale de Luçon le dimanche 22 novembre à 16 h 30 (NDLR : suite à l'annonce du confinement une nouvelle date sera annoncée).

 

"Il me revient de faire la vérité, d’agir en responsabilité et en conscience"

 

2020-10-30 - Dossier acte repentance portrait« Ce sont des événements très douloureux, d’abord et avant tout pour ceux qui ont été les victimes innocentes dans leur enfance, pour leur entourage d’hier et d’aujourd’hui, mais également pour chacun d’entre nous qui sommes attachés à notre Église et à la mission qui lui est confiée par le Seigneur, d’annoncer la Bonne Nouvelle de l’Évangile. Jésus nous dit : « Celui qui fait la vérité vient à la lumière », exprime Mgr Jacolin.

« Il me revient de faire la vérité, d’agir en responsabilité et en conscience, au-delà du seul recueil des témoignages. Ces témoignages que j’ai recueillis m’encouragent par leur gravité à prendre mes responsabilités d’évêque. Les victimes méritent la reconnaissance de leurs souffrances. Notre Eglise a également besoin de faire la vérité pour s’accorder un nouveau souffle. Il est indispensable de faire la vérité, de demander pardon par cet acte de repentance pour ces abus, et tirer les leçons de cette tragédie. Il nous faut tout mettre en œuvre pour protéger les enfants. C’est une épreuve douloureuse. Vivons-la avec un esprit de foi, d’espérance et de charité, sûrs de la fidélité du Seigneur qui nous appelle à nous joindre à la mission qu’il a reçue de son Père et pour laquelle il a donné sa vie sur la croix : être avec lui les témoins par toute notre vie, que l’amour de Dieu pour les hommes, est plus fort que toutes les forces du mal, dans le monde et dans le cœur de chacun », indique Mgr Jacolin, pour expliquer la démarche de repentance.

 

Lors d’une conférence de presse, le vendredi 23 octobre, devant les membres du conseil épiscopal et de nombreuses victimes réunies au sein d’un collectif, Mgr Jacolin a rappelé les faits : les agresseurs connus du diocèse sont au nombre de 43, prêtres et religieux, ayant agi entre les années 1940 et aujourd’hui, dans des établissements catholiques en Vendée. Le diocèse a rencontré 65 personnes victimes, parmi lesquelles 12 femmes. Mais le nombre avéré de victimes est sans doute bien plus élevé, le collectif de victimes parlant de plusieurs centaines…

 

Deux d’entre elles, Blandine et Jean-François, ont témoigné lors de cette conférence de presse, parlant de leur vie meurtrie, suite aux agressions dont elles ont été victimes dans leur enfance : Blandine par son oncle prêtre, Jean-François lors de sa scolarité et au cours d’une confession. Détresse humaine, troubles psychologiques, rejet de l’Eglise… des témoignages poignants qui rejoignent celui de Michel, lui aussi abusé lorsqu’il était enfant (cf. encadré « Parole de victime » dans le magazine Catholiques en Vendée N°190 de Novembre).

 

De nombreuses actions ont été engagées depuis deux ans dans le diocèse : écoute des victimes et prise en compte de leurs témoignages, journée de sensibilisation pour les acteurs du diocèse et pour le grand public en janvier 2019, édition d’une fiche de prévention à l’attention des religieux et laïcs en mission, travail avec la CIASE (Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise). La cellule régionale d’accueil et d’écoute des victimes des Pays de Loire recueille aussi des témoignages à l’adresse : paroledevictimespaysdeloire@gmail.com
Tous les éléments sont à retrouver dans le dossier spécial sur le site du diocèse de Luçon : www.vendee.catholique.fr/luttercontrelapedophilie

 

2020-10-30 - Dossier acte repentance UNE Facebook

 

Reconnaissance des souffrances

 

Après ces témoignages, avec gravité, Mgr Jacolin a fait cette déclaration :

 

« Au nom du diocèse de Luçon, la honte au cœur, je fais acte de repentance pour tous les faits de violences sexuelles commis contre des enfants par des prêtres du diocèse dans les décennies passées. Je reconnais le poids des souffrances inscrites à jamais dans le corps et le cœur des personnes victimes de violences sexuelles dans leur enfance au sein de notre Eglise.

 

Je tiens à redire fortement que vous, victimes, étiez des enfants innocents sous l’emprise de personnes qui ont abusé de leur pouvoir spirituel, vous entrainant dans une spirale d’horreurs et de manipulations perverses pour assouvir leurs plus bas instincts. Je reconnais aussi les souffrances de votre entourage d’hier et d’aujourd’hui, en particulier celles de vos parents trahis par des hommes d’Eglise à qui ils avaient confié leur enfant.

 

Je reconnais que certains pasteurs, à la tête du diocèse de Luçon, ont manqué de lucidité, de courage et de sens de la justice devant de tels actes, aggravant ainsi les souffrances des enfants violentés et exposant d’autres enfants aux mêmes risques. Je veux chercher en toute vérité et justice un chemin de repentance et de réparation qui aidera les personnes victimes à avancer dans leur vie d’hommes et de femmes meurtris, cette déclaration n’étant qu’une étape sur ce chemin. Je compte engager d’autres actions pour que de tels actes ne se reproduisent plus.

 

Avec l’ensemble du diocèse, je veux cultiver en permanence un esprit de vigilance pour protéger les enfants contre toutes les sortes d’abus possibles : contre les abus de conscience, abus de pouvoir spirituel et contre les violences sexuelles ».

 

En conclusion, Mgr Jacolin a indiqué « qu’une plaque-mémorial sera fixée à la cathédrale de Luçon pour que soit gardée vive la mémoire des souffrances des enfants victimes de ces faits odieux et tragiques dans notre diocèse. Le dimanche 22 novembre après-midi, à 16 h 30 aura lieu une célébration liturgique de repentance pour tout aura lieu une célébration liturgique de repentance pour tout le diocèse ». (NDLR : suite à l'annonce du confinement une nouvelle date sera annoncée).

 

Une déclaration forte, saluée par le collectif des victimes, par la voix de Jean-Pierre Sautreau. « Nous saluons ces actes de repentance, qui révèlent le courage d’un responsable de l’Eglise, qui a su voir la cruauté de ces actes. Après deux ans d’échange et de rencontres, c’est une avancée, une étape importante, sur le chemin vers la réparation ». Au cœur de la tempête qui secoue le diocèse, ce 23 octobre 2020 restera comme un fait marquant pour l’Eglise et les victimes.

 

ADL

 

Facebook


Widget don

 

Bouton widget denier V2 2020

Widget Ecologie Intégrale

Bouton arrondi Eglise et écologie

WidgetConfinement

Bouton arrondi confinement 2

Widget Appeler

Bouton arrondi téléphone

Widget Bioéthique

bouton arrondi église et bioethique

Widget Messages vidéos

Bouton Message vidéo

Baptême, mariage, etc

Bouton arrondi sacrement

Calendrier

Janvier, 2021
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Lutter contre la pédophilie

Lutter contre la pedophilie - Widget

Agenda - Evêque de Luçon

Mgr Jacolin Widget - Agenda

Facebook/Twitter

Widget FacebookWidget Twitter

Widget Conférences

Soirees eglise et societe logo - Widget

Publicite

Denier
Bioéthique

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters