Abbé Léonce Mensah

leonce Mensah

Abbé Léonce Mensah


« Vivons pleinement notre vocation de prêtre dans le monde ! »

 

L'abbé Mensah est curé de la Tranche depuis le mois de septembre, « le premier curé africain de Vendée », plaisante-t-il. Ce prêtre tout juste quarantenaire, originaire du Bénin, ordonné dans son pays en 2005 par Mgr d'Ornellas, est arrivé dans le diocèse de Luçon il y a cinq ans. Après avoir été deux ans prêtre coopérateur aux Sables d'Olonne puis trois ans à la Roche-sur-Yon, il entame sa mission de curé au sein de la paroisse de près de six mille habitants avec enthousiasme, convaincu que la proximité avec les jeunes générations permettra d'assurer l'avenir de l'Eglise.

 

 

Le Père Léonce a très vite été apprécié par ses paroissiens qui saluent sa jovialité et ses qualités de pasteur. Partout où il va, il rencontre quelqu'un qui l'apostrophe avec sympathie : « Bonjour Père Léonce ! ». Il faut dire qu'il cultive la proximité avec les habitants des quatre relais que sont la Tranche, Angles, la Jonchère et Saint Benoist-sur-Mer ! Son presbytère, situé à quelques rues de l'école Notre-Dame de la Tranche, lui permet d'aller très souvent à la rencontre des écoliers. « J'aime aller jouer avec les enfants et parler avec eux. Comme prêtre, je tiens vraiment à me faire proche des gens et à rendre ainsi visible l'Eglise au coeur du monde », explique-t-il. Rejoindre les enfants, c'est aussi une façon de rencontrer les familles, une des lignes pastorales du Père Léonce dans sa paroisse. « Plus que jamais, nous devons aller dans les familles, se rapprocher d'elles, montrer que l'Eglise les accompagne tout au long de la vie, dans les joies, mais aussi les difficultés. » L'abbé Mensah est donc soucieux d'aller à la rencontre des jeunes parents qui ont fait baptiser leur enfant, mais il se fait aussi proche des personnes âgées. « Je vais régulièrement les rencontrer chez elles. Nous devons, avec simplicité, nous faire proches de ceux qui sont fragiles, poser sur eux un regard comme celui que le Christ pose sur nous. Un regard d'amour, de confiance et d'espérance sur tout homme », explique-t-il.

 

L'écoute et le dialogue pour s'ouvrir à d'autres horizons

 

Dans sa paroisse, l'abbé Mensah sait que l'écoute reste primordiale. « J'écoute beaucoup les gens, car il y a une histoire forte ici. Mais l'écoute ne signifie pas seulement qu'il ne faut rien changer et toujours faire comme ce qui se fait depuis des années. L'écoute et le dialogue permettent aussi de s'ouvrir sur d'autres horizons. Cela demande du temps, c'est vrai, mais c'est nécessaire pour pouvoir avancer ensemble en Eglise », précise-t-il.


Depuis son arrivée, le Père Léonce a ainsi organisé différents temps-forts au sein de la paroisse, avec en début d'année la bénédiction des cartables. « Même si au début, la communauté chrétienne était un peu étonnée de cette initiative, il y a avait beaucoup d'enfants présents lors de cette messe », se réjouit-il. Il est aussi allé au sein de l'école privée pour évoquer le service de l'autel. Depuis, cinq servants d'autel participent régulièrement aux célébrations. Un d'entre eux a particulièrement ému le Père Léonce : « Ce jeune garçon de huit ans a fait près de 3 kilomètres, seul à vélo, pour venir servir la messe un dimanche matin de décembre, alors qu'il faisait
froid et que ses parents ne pouvaient pas l'accompagner. Ce témoignage de foi et cette ardeur m'ont bouleversé et cela m'a interrogé. Quelle ardeur ai-je moi aussi pour suivre le Christ ? »


Dans la paroisse, la fête de l'Immaculée Conception, qui a été fêtée le 8 décembre dernier avec une messe suivie d'un apéritif dînatoire, a rassemblé 70 personnes, toutes générations confondues. « J'ai eu la grande joie de voir mes paroissiens rassemblés prendre le temps de se rencontrer et de se parler. Cela a aussi été pour moi un moment fort pour mon intégration dans la communauté chrétienne. » Celui qui, lors de sa messe d'installation en septembre, a dit à ses paroissiens qu'il était là « pour les conduire jusqu'au Ciel », est un exemple concret de « l'ouverture de l'Eglise sur le monde ». Un beau signe alors que la fête de la Nativité vient de rappeler que l'Amour de Dieu qui s'est fait petit enfant, est universel.


Anne Detter-Leveugle

 

Facebook


Calendrier

Décembre, 2017
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Facebook

FB

Widget don

2017 Denier - Widget

Widget Conférences

  Conference eglise et societe logo Widget

Publicite

Cycle mariage
3 ouvrages
Faire un don

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info