Marie Chauvet, en veille pour les victimes de la torture

marie chauvet

La dixième nuit des Veilleurs, organisée par l'ACAT, l'action des chrétiens pour l'abolition de la torture, s'est déroulée le vendredi 26 juin dans plusieurs villes de Vendée. Objectif : prier pour les victimes de la torture et méditer sur ce thème : « Qu'est-ce que l'Homme ? ». Rencontre avec Marie Chauvet, la correspondante de l'ACAT dans le diocèse de Luçon.

 

L'engagement de Marie Chauvet pour les autres ne date pas d'hier ! Cette retraitée, paroissienne de Chavagnes-en-Paillers, a d'abord oeuvré au sein du MRJC, le Mouvement rural de jeunesse chrétienne, avant d'intégrer, avec son mari agriculteur, une équipe de préparation au mariage. Dans sa paroisse, Marie participe aussi à un groupe "tiers-monde" pendant plusieurs années. « Nous menions des actions pour des personnes dans le besoin, notamment pour les habitants du Burkina Faso. Lorsque le groupe s'est arrêté, il y a une quinzaine d'années, j'ai ressenti le besoin intérieur de retrouver un engagement pour aider mon prochain », explique Marie Chauvet qui ajoute : « Cette phrase de Jésus dans l'Evangile me parle beaucoup : "Ce que vous avez fait aux plus petits, c'est à moi que vous l'avez fait" ». Elle se tourne alors vers le groupe de l'ACAT de Chavagnes. « La mission de l'ACAT est bien de combattre la torture, qui existe encore aujourd'hui dans de nombreux pays, mais aussi d'agir contre les exécutions capitales et de protéger les victimes ».

 


Pour cela, les membres de l'ACAT mènent des actions de sensibilisation, envoient des lettres de soutien aux personnes emprisonnées, sont sur le terrain dans des pays où la torture existe pour former des avocats ou encore organisent chaque année « la nuit des veilleurs », à la fin du mois de juin. « C'est une soirée qui se décline sous la forme d'une veillée de prières. Des chants, des textes et des témoignages alternent tout au long de la soirée. Nous prions pour les victimes bien sûr, mais nous prions également pour les bourreaux qui sont aussi des victimes », souligne Marie Chauvet. Celle qui est la correspondante départementale de l'ACAT pour la troisième année a donc oeuvré à la préparation de cette « nuit des veilleurs » qui s'est déroulée le vendredi 26 juin dernier, dans plusieurs villes de Vendée, aux Sables d'Olonne, à Luçon, à La Châtaigneraie, à Mouilleron-en-Pareds, à Saint-Laurent-sur-Sèvre, à Fontenay-le-Comte et à Chavagnes.

 

 

Méditer sur le psaume « Qu'est-ce que l'Homme ? »

 


Plusieurs dizaines de personnes ont participé à ces veillées pour méditer sur cette thématique : « Qu'est-ce que l'Homme ? », d'après le psaume 8. Pour l'ACAT, en priant ce psaume, deux idées viennent à l'esprit : « Qu'est-ce que l'Homme face à l'extraordinaire création
que Dieu a façonnée de ses mains ? Mais cela peut s'entendre aussi comme : "De quoi est capable l'Homme ?". C'est peut-être la question que se pose le psalmiste lui-même devant son Dieu. On peut répondre du pire jusqu'à la destruction de son humanité, don de Dieu. On peut aussi répondre tout à la fois, l'Homme est capable du meilleur comme fils de Dieu ».


Par la prière, les participants de la nuit des veilleurs apportent l'espérance de la foi. « La foi chrétienne ne peut en aucun cas composer avec la torture. En cette Nuit des Veilleurs, nous proposons de substituer l'instrumentalisation de l'autre qui motive l'action des bourreaux, par la prière, la méditation et la communion avec les victimes de la torture. Nous sommes, en tant que personnes, liés à l'humanité entière. Nous sommes porteurs d'universel », explique Gabriel Nissim, président de l'ACAT France.


L'action de l'ACAT en Vendée est régulièrement mise en avant par les quelques 125 membres, présents dans les groupes de Luçon, Fontenay, La Verrie, Saint-Laurent, la Roche et Chavagnes. Pour Marie Chauvet, il s'agit de communiquer sur l'actualité des personnes victimes de la torture dans le monde, mais aussi de sensibiliser les fidèles, notamment pendant le temps de l'Avent, avec une distribution de croix. Et pour cette grand-mère dynamique (qui assure également l'accueil au Carmel de Chavagnes une fois par semaine jusqu'à la fermeture du site l'été prochain suite à la fusion avec le Carmel de Luçon) le témoignage de son action comme bénévole de l'ACAT se vit aussi auprès de ses petits-enfants, âgés de 10 à 22 ans. La transmission de l'attention aux plus petits est bien présente dans la famille de Marie Chauvet !

 


Anne Detter-Leveugle

 
 

Facebook


Calendrier

Novembre, 2017
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Facebook

FB

Widget don

2017 Denier - Widget

Widget Conférences

  Conference eglise et societe logo Widget

Publicite

Don
Cycle mariage
Conférence
Cloture Jubilé
3 ouvrages

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info