Agnès Mouisset, servante dévouée à l'Église

Agnès Mouisset

C'est au coeur du bocage vendéen, à Saint Pierre du Chemin, à quelques kilomètres de La Châtaigneraie, qu'habite Agnès Mouisset depuis sa naissance. Cette frêle et discrète octogénaire se dépense sans compter depuis plus de 60 ans dans sa paroisse, pour divers services d'Eglise.

 

La maison d'Agnès Mouisset est à moins d'une minute de l'église Saint Pierre, au coeur de ce village de 1 400 habitants. Une proximité appréciée par cette sympathique célibataire qui a grandi et a toujours vécu à Saint Pierre du Chemin. « C'est vrai que je passe la moitié de ma vie à l'église », dit-elle en riant, « c'est presque ma résidence secondaire ! ». Le matin, dès 8h30, c'est elle qui ouvre l'église et, le soir à 19 heures, c'est aussi elle qui assure la fermeture. C'est ainsi que depuis 47 ans, Agnès est sacristine, ayant pris le relais après le départ des religieuses qui habitaient dans le village. « Lorsque j'arrive dans l'église, je m'arrête devant le Seigneur au tabernacle. Je prends aussi du temps devant la Pieta et j'aime dire cette parole : "Tu nous as sauvés Seigneur Jésus et nous Te rendons grâce à jamais" ». Une façon humble de confier sa journée, en gardant les yeux fixés sur l'essentiel, sans être trop accaparée par le matériel...

 


Sacristine, mais aussi organiste, Agnès se souvient de son enfance, bercée par les notes de l'harmonium joué par sa mère. « J'ai baigné dans la foi chrétienne dès mon plus jeune âge. Mes parents étaient pratiquants, nous allions à la messe avec mes deux frères et ma soeur, et maman jouait donc de l'harmonium à l'église. » C'est à l'âge de 15 ans qu'elle commence l'apprentissage de cet instrument, sur l'invitation du curé de l'époque. « Au début, je n'avais rien pour commencer à apprendre. J'ai surtout beaucoup écouté et travaillé toute seule, en autodidacte. Et lorsque j'ai pu m'acheter un tourne-disque, ce sont bien évidemment des disques d'orgue que j'ai achetés ! » Et cela fait maintenant 67 ans qu'Agnès Mouisset est organiste à l'église !

 

La musique pour aider à prier

 

Très sollicitée chaque semaine au sein de la paroisse, mais aussi dans le département voisin des Deux-Sèvres, elle assure l'animation de nombreuses sépultures. « Aujourd'hui, c'est vrai que j'anime beaucoup de sépultures. J'aimerais animer plus de mariages ! », regrette-telle. Agnès met tout son coeur lorsqu'elle joue à l'orgue. « Quand j'ai commencé à jouer, c'était plus par plaisir et pas vraiment une manière de prier. Maintenant, je dis : "Seigneur, je prie et je joue pour Toi, mais aussi pour la communauté". Et si la musique peut aider à faire prier les gens, alors tant mieux ! » Lorsqu'elle est à l'orgue, elle sait qu'il faut toujours avoir un temps d'avance pour anticiper les prochains morceaux... un peu comme un chef d'orchestre, toujours aux aguets ! Agnès apprécie donc de prendre du temps, hors des célébrations, pour pouvoir se recueillir et prier son chapelet. « A 83 ans, je suis prête à laisser ma place aux jeunes. Nous en avons bien quelques-uns qui jouent de temps en temps, mais ils ne restent pas longtemps », dit-elle avec une pointe de regret. Alors, tant qu'elle le peut, Agnès continue avec enthousiasme sa mission en musique. Mais ce n'est pas sa seule occupation.


Les reliques de Saint Valentin abritées dans l'église

 

Outre l'entretien et le ménage de l'église, elle tient à ce que des fleurs soient régulièrement disposées autour de l'autel. Même si la messe n'est célébrée qu'une fois par mois à Saint Pierre du Chemin, « on ne peut pas laisser une église sans fleurs ! », explique-t-elle, surtout que l'église Saint Pierre abrite les reliques de Saint Valentin, mort au IIIe siècle en Italie. « Elles sont arrivées ici dans les années 1890. Exposées dans une châsse en bois, elles ont été retirées il y a quelques jours par notre curé, l'abbé Jean Bernard, pour que soit réalisé un reliquaire plus sécurisé. » Il faut dire que chaque année, au moment du 14 février, ce sont des cars entiers qui conduisent ici des touristes, pèlerins ou non, à l'initiative de l'association de la Saint Valentin. « C'est un moment particulièrement attendu, qui donne l'occasion de beaux moments festifs. Depuis quelques années, la paroisse propose à Saint Pierre du Chemin une soirée-veillée pour les couples afin que cette fête soit un peu plus spirituelle », précise Agnès Mouisset. Cette sympathique habitante de Saint Pierre du Chemin a ainsi une foule d'histoires à raconter sur la vie de son village. Elle se déplace aussi beaucoup à la rencontre des personnes malades et isolées. « Il y a tant à faire aujourd'hui ! » Celle qui aime à la fois se reconnaitre dans les figures de Marthe et de Marie confie, en guise de conclusion, son secret pour trouver la joie. « Le service. Cela m'apporte beaucoup ! » Une belle leçon de vie...

 

Anne Detter-Leveugle

 

Facebook


Calendrier

Novembre, 2017
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Facebook

FB

Widget don

2017 Denier - Widget

Widget Conférences

  Conference eglise et societe logo Widget

Publicite

Don
Cycle mariage
Conférence
Cloture Jubilé
3 ouvrages

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info