Soeur Odile Coirier : « Quand le Christ appelle à un don total, Il ne déçoit jamais »

Odile Coirier

Soeur Odile Coirier, originaire du diocèse de Luçon, est Franciscaine Missionnaire de Marie. Depuis 6 ans, elle travaille avec l'organisation non-gouvernementale Franciscans International et vit maintenant à New York. Les thématiques de travail sont nombreuses : droit à l'eau, développement durable ou encore trafic des êtres humains. Venue à Paris, à l'occasion de la récente COP 21, Soeur Odile a fait aussi un passage en Vendée, sa terre natale.

 

Née à Nieul-sur-l'Autise, seconde d'une fratrie de cinq enfants, elle grandit au sein d'une famille catholique pratiquante en milieu rural. Son père, agriculteur, meurt d'un cancer alors qu'elle n'a que 5 ans. « Cela a profondément marqué mon enfance. J'ai reçu de ma famille les valeurs de foi, de travail, d'honnêteté. » Après son baccalauréat, elle va à Poitiers pour des études d'éducatrice spécialisée. En parallèle, avec des jeunes de sa paroisse, Odile part pour un séjour à Taizé, elle a alors 17 ans. Elle se souvient : « Ce fut une découverte et un bouleversement dans ma vie. A partir de cette expérience spirituelle, la découverte du Christ, dans une relation personnelle, un chemin s'est fait en moi, j'ai ressenti un appel de plus en plus fort à une vie consacrée ». Où ? Comment ? Elle n'en sait encore rien, mais au cours de ses études, elle choisit de faire un stage de six mois au Brésil, une expérience qui l'a aidée à cheminer et à voir plus clair dans cet appel à la vie religieuse. « Il est important de souligner combien des personnes, sur ma route, ont aussi contribué souvent sans le savoir à éclairer mon chemin », ajoute-t-elle, comme le service diocésain des vocations, des prêtres ou des religieuses.

 

Ouverture du coeur à une dimension universelle

 

Fortement marquée aussi par le message de François d'Assise, « message de paix, de fraternité universelle, du choix des pauvres, de respect pour la Création », Odile Coirier découvre l'Institut missionnaire des Franciscaines Missionnaires de Marie où elle décide de s'engager. Elle est alors envoyée pendant dix ans dans la banlieue, en Seine-Saint-Denis, au coeur de la réalité des migrants, dans la proximité avec les musulmans. Elle part ensuite aux Philippines où elle reste trois ans. « Dans un village avec un peuple indigène, puis m'occupant d'enfants dont les parents sont stigmatisés par la lèpre, cette plongée en Asie a été une ouverture extraordinaire qui a contribué à ouvrir mon coeur à une dimension universelle. Lorsqu'on vit dans un institut missionnaire présent dans 76 pays, la vie communautaire internationale est un vrai défi au quotidien. Il y a de vraies réussites et aussi de réelles difficultés à vivre une dimension fraternelle universelle. Il s'agit d'un chemin de conversion jamais achevé », précise Soeur Odile. Depuis six ans, elle travaille avec l'organisation non-gouvernementale Franciscans International. Tout d'abord à Genève pendant six ans et maintenant à New-York depuis quelques mois. Il s'agit de faire remonter au niveau international les situations de violations de droits humains, de rencontrer les missions permanentes des Etats membres à l'ONU. « Nous travaillons notamment sur les thématiques du droit à l'eau, le développement
durable, l'extrême pauvreté, le trafic des êtres humains. Nous sommes en lien direct avec les franciscains dans le monde entier. » Par son travail, Soeur Odile est ainsi venue à Paris à la fin de l'année 2015 pour participer à la COP 21 : « Nous y avons milité pour la reconnaissance des droits humains à respecter et qui sont affectés par les effets des changements climatiques, comme le droit à la santé ou le droit à l'eau ».

A cette occasion, Soeur Odile a pu profiter de quelques courts moments dans sa famille en Vendée. Malgré la distance avec les Etats-Unis, elle apprécie de rester connectée grâce à Internet avec les nouvelles du diocèse de Luçon.

 


S'engager pour construire un monde de justice et de paix

 


A l'occasion de l'Année de la vie consacrée qui se termine bientôt, Soeur Odile donne ce message aux jeunes, qui peuvent être interpellés par la question de la vie religieuse : « A ces jeunes qui vivent dans un contexte mondial mouvant, qui peut sembler effrayant
(conflits, terrorisme, changements, climatiques), mais aussi riche de possibilités nouvelles, je veux dire qu'il vaut la peine de s'engager pour construire un monde de justice et de paix. Quand le Christ appelle à un don total, Il ne déçoit jamais ».

Anne Detter-Leveugle

 

Facebook


Calendrier

Novembre, 2017
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Facebook

FB

Widget don

2017 Denier - Widget

Widget Conférences

  Conference eglise et societe logo Widget

Publicite

Don
Cycle mariage
Conférence
Cloture Jubilé
3 ouvrages

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info