Marine Lassalas : « Aux pieds de la Vierge Marie, j'ai trouvé la paix »

CEV-n°161-Témoin-BD

 

 

Depuis la rentrée, la jeune femme au sourire chaleureux est la coordinatrice de la pastorale étudiante de Vendée. Une mission passionnante pour cette récente convertie qui a longtemps cherché le vrai bonheur avant de le trouver sur les chemins de Saint Jacques. Car, à son arrivée à Rocamadour en 2014, aux pieds de la Vierge, la vie de Marine a changé.

 

 

 

 

C'est dans le Nord, loin de la douceur vendéenne, que Marine a grandi. Elevée par des parents bienveillants envers l'Eglise, elle reçoit « une éducation spirituelle à l'ouverture » et fréquente régulièrement l'abbaye bénédictine du Mont des Cats avec sa maman pour les offices. « Lors de ces temps de prière, on se reliait à plus grand que nous, on se ressourçait. Je me souviens avoir été interpellée par l'image du Christ crucifié », raconte Marine. Ses frères sont baptisés, mais pour elle, ses parents décident de lui laisser le choix pour plus tard. Artiste, Marine se lance dans la peinture. « Je voulais faire quelque chose de beau. Au fond de moi, j'avais déjà cette soif de beauté, de sagesse, de paix. Oui, sans le savoir, j'avais soif de connaître Jésus et je cherchais la guérison. » Pourtant, pendant son adolescence, elle se tourne vers les spiritualités orientales et les techniques énergétiques.

 

Après son bac, elle commence des études de médecine à la catho de Lille. « J'ai rencontré des jeunes catholiques lumineux, bienveillants avec chacun, et qui n'avaient pas peur de témoigner de leur foi », se souvient Marine. La jeune femme apprécie leur compagnie, mais au fil des années et de ses études de médecine qui la conduisent à l'internat, elle se sent de plus en plus mal dans son travail. Elle demande alors à partir dans l'académie de Nantes. « Ce fut un moment de ma vie où j'étais très en colère. Des souvenirs difficiles de mon passé ont resurgi, violemment. » Au cours de l'été 2014, la jeune femme décide alors d'aller marcher sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle, entre le Puy-en-Velay et Rocamadour. Elle lance un cri vers le Ciel. « J'avais l'impression d'avoir tout essayé pour remonter la pente. Je me suis dit que si Dieu existait, il n'y avait plus que Lui pour me sauver, et je me suis totalement confiée à Lui. »

 

 

Une expérience lumineuse à Rocamadour

 

Son arrivée à Rocamadour est une expérience très forte. « J'ai senti la Vierge Marie qui me disait ces mots : "Enfin, te voilà mon enfant, je t'attendais !" Je me suis sentie belle et aimée, avec mes fragilités. Ce fut une expérience très lumineuse qui m'a vraiment donné la paix », explique la jeune femme. Une forme de jubilation intérieure sur le moment, devenue paix. Recueillie devant la statue de Marie, elle lui confie sa vie, passée et future. A son retour, Marine n'est plus la même : « Je me sens alors vraiment proche de Jésus et de Marie. Mon cœur est disposé à rencontrer quelqu'un ». Dans le groupe des Jeunes professionnels de la Roche-sur-Yon, ville où elle s'installe après avoir demandé six mois de disponibilité, elle rencontre Samuel et sait très vite que c'est l'homme de sa vie. A ses côtés, et avec ses « compagnons de route » comme elle appelle ses amis des Jeunes professionnels, elle continue de cheminer et suit assidument sa préparation au catéchuménat au sein de la paroisse Saint Paul. Marine reçoit les trois sacrements de l'initiation chrétienne que sont le baptême, l'eucharistie et la confirmation lors de la veillée pascale en 2016. « Cette nuit-là, j'ai été vraiment renouvelée ! Je n'ai pas changé, j'ai toujours ma nature mais la grâce agit en elle ! » Quelques semaines plus tard, elle a la joie de se marier avec Samuel à l'Eglise et, en parallèle, change d'orientation professionnelle pour se tourner vers la communication.

 

 

Au service pour répandre le message du Christ aux étudiants

 

Au printemps 2017, Marine est appelée pour la pastorale étudiante, mission qu'elle commence à la rentrée de septembre dernier aux côtés de l'aumônier, l'abbé Jean-Marie Parrat. De nombreuses propositions sont faites chaque semaine au 10 rue La Fontaine à la Roche : formation, temps pour faire grandir la vie spirituelle, conférences et témoignages sur des thèmes liés à la foi ou à la culture (Wednesday events) et un accompagnement vers les sacrements. Les étudiants trouvent à l'aumônerie un lieu convivial de ressourcement. « Il s'agit de les aider à ne pas avoir peur de parler de la foi et à témoigner de la joie de croire », souligne Marine : « J'essaie de vivre ma mission en étant à leur service pour que le message du Christ se répande auprès d'eux et touche leur cœur ! », conclut-elle dans un grand sourire.

 

Anne Detter-Leveugle

 

 

Facebook


Calendrier

Janvier, 2018
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Facebook

FB

Widget don

2017 Denier - Widget

Widget Conférences

  Conference eglise et societe logo Widget

Publicite

3 ouvrages
Don
Saint Valentin

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info