Christian et Martine Mocquais : « Nous croyons en notre Eglise »

CEV-n°163-Témoin-BD

 

 

Le couple, habitant Saint Julien-des-Landes, a rejoint le service de la Mission universelle du diocèse de Luçon il y a quelques mois. Ouverts sur l’Eglise au-delà de nos frontières, co-fondateurs d’une association de parrainage d’enfants à Madagascar, revenant d’un séjour humanitaire en Haïti, Christian et Martine Mocquais ont à cœur de sensibiliser et de former les générations de jeunes chrétiens. Leur objectif : qu’ils s’engagent au nom du Christ au service de leurs frères démunis.

 

 

 

 

 

Lorsqu’ils font une relecture de leur vie, depuis leur rencontre en 1982 à Saint-Michel-en l’Herm, à leur préparation au mariage avec le Père Jolly, missionnaire de la Plaine, en passant par la naissance de leurs deux aînés et l’adoption de leur fille originaire de Madagascar, les Mocquais y voient l’œuvre de la Providence. Issus de familles de tradition catholique, mais n’ayant pas de réelle pratique religieuse, c’est au fil des années qu’ils ont cheminé. Au cours d’une rencontre avec une communauté protestante à Poitiers, par l’intermédiaire d’un beau-frère, ils vont faire l’expérience de l’Amour de Dieu. « Ce jour-là, nous avons entendu des témoignages forts de personnes qui avaient rencontré Jésus. Cela donnait envie, c’était vraiment beau ! Lorsqu’ils ont appelé ceux qui voulaient consacrer leur vie au Christ, je me suis avancé et là, j’ai vraiment expérimenté l’Amour de Dieu : Il m’a transformé et allumé d’un feu nouveau ! », se souvient Christian. Martine vit elle aussi une vraie conversion. « Nous nous sommes alors sentis appelés à rejoindre notre Eglise diocésaine, d’abord au sein du Renouveau charismatique. Nous avons intégré un groupe de prière à Talmont-Saint-Hilaire, avec Sœur Marie-Ange Herpin, qui nous a encouragés à être fidèles dans la prière », racontent-ils. Ils participent aussi aux sessions de la communauté de l’Emmanuel ou des Béatitudes, comme aux temps de prières à Chaillé-les-Marais ou à Chavagnes. « Nous croyons en notre Eglise qui est celle que le Christ nous a donnée », soulignent Christian et Martine.

 

Après la naissance de leur fille Marie et de leur fils Jean, le couple, qui a toujours eu dans le cœur le projet d’adopter un enfant, rencontre un groupe de chrétiens à la Roche-sur-Yon, chez les sœurs clarisses. Dans ce groupe « des géants », comme les appelle Christian, plusieurs prennent des engagements forts au sein de l’Eglise. A leurs côtés, le souhait des Mocquais d’adopter un enfant grandit, et c’est vers Madagascar que leur projet se porte.

 

 

Leur fille Marie-Claire confiée à la Vierge Marie

 

En 1996, ils sont à Paray-le-Monial pour une session, lorsque le jour du 15 août, ils reçoivent un appel d’une religieuse française, sœur Yvette, envoyée en mission à Madagascar lorsqu’elle était toute jeune, les informant qu’une petite fille les attend. Christian part alors à Tananarive. « C’est par l’intermédiaire de la communauté des sœurs de Jeanne Delanoue que nous avons accueilli notre fille Marie-Claire. Cette petite fille avait été abandonnée par sa mère qui avait dit aux religieuses : “Je veux que ma fille soit accueillie par une famille française et je la confie à la Vierge Marie” ». Lorsque Christian rencontre pour la première fois sa fille, dans une maison de bric et de broc, il confie avoir été submergé par l’émotion. « Elle me voit et me sourit. Je suis vraiment devenu papa pour la troisième fois ce jour-là ! Je n’avais alors qu’une envie : l’emmener tout de suite avec moi hors de cet enfer », raconte-il pudiquement. Ne pouvant rester insensibles à la réalité si pauvre de la vie malgache, Christian et Martine décident avec d’autres parents adoptifs de créer une association : "Mirana" qui voit le jour en 1999 et a pour objectif de parrainer des enfants pour leur apporter une aide financière et un soutien moral. Actuellement, plus de 600 petits malgaches sont parrainés et l’association “Mirana” espère pouvoir parrainer à terme un millier d’enfants.

 

 

Allier la prière et l’action

 

Au mois de décembre, ils se sont rendus en Haïti. Touchés par le courage et l’abandon à la Providence des chrétiens du pays, ils ont désormais un autre projet qui leur tient à cœur. Celui de créer une association qui allierait la dimension humanitaire, la sensibilisation aux problématiques de l’accès à l’eau potable, l’environnement avec l’évangélisation. « Il nous faut allier la dimension de prière avec celle de l’action. L’une et l'autre sont indispensables. Ce que nous faisons pour aider nos frères les plus démunis, nous le faisons au nom de notre foi au Christ », rappellent-ils. « Notre préoccupation est d’investir sur la jeunesse et de toucher le cœur des enfants : ce sont eux les adultes de demain qui bâtiront l’Eglise du Christ. »

 

Anne Detter-Leveugle

Site de l'association Mirana : asso-mirana.fr

 

Facebook


Calendrier

Octobre, 2018
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Agenda - Evêque de Luçon

Mgr Jacolin Widget - Agenda

Facebook

FB

Widget don

2018 Denier - Widget

Widget Conférences

Soirees eglise et societe logo - Widget

Publicite

Relais Pascal 2020
Formation Théo
Forum Wahou

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info