Père Christian Daleau : « Mère Teresa, un bel exemple au service des plus pauvres »

CEV-n°168-Témoin-BD

 

C’est le grand rendez-vous musical de cet automne dans le diocèse ! Le spectacle « Mère Teresa musical » sera proposé au public au cours de huit dates à partir du 26 septembre prochain. Un projet préparé depuis de nombreux mois avec les jeunes de Saint Gab et l’abbé Alexandre-Marie Robineau, auquel est aussi associé le Père Christian Daleau. Ce prêtre du diocèse de Luçon, aujourd’hui chanoine de la cathédrale, a été pendant de nombreuses années le référent de Mère Teresa en France.

 

 

 

 

 

« Jamais homme ne m’a marqué autant que cette femme ! » : c’est avec humour et sincérité que le Père Christian Daleau parle de Mère Teresa, mise à l’honneur dans le diocèse de Luçon cette année, au 21e anniversaire de sa mort. Une belle amitié qui commence à la fin des années 70 et que raconte avec émotion le Père Daleau.

 

Né à Triaize dans le Sud-Vendée, ordonné prêtre en 1961 par Mgr Cazaux, il est envoyé par son évêque en mission en Corrèze, précisément à Ussel. Il est d’abord professeur de lettres classiques au petit séminaire puis à l’institut Notre-Dame. Au cours de l’année 1975, une de ses élèves évoque avec lui la question de la vocation religieuse. « C’est elle qui me parle de Mère Teresa avec ferveur, elle souhaite suivre son exemple en se mettant au service des pauvres. Je ne connaissais pas Mère Teresa, car à l’époque, j’étais plutôt plongé dans les livres de Victor Hugo ! », se souvient-il. Cette jeune fille décide avec d’autres amies de collecter des médicaments pour les envoyer à Calcutta, aux lépreux que soigne Mère Teresa, et le Père Daleau se joint à elles.

 

 

Rencontre avec Mère Teresa en 1977

 

CEV-n°168-Témoin-illustration-BDEn parallèle, il fait la connaissance du Père Gorrée, prêtre lyonnais, fondateur des « Amis de Mère Teresa » et auteur du livre « Amour sans frontières ». Il découvre alors l’ampleur de la mission de la fondatrice des Missionnaires de la Charité en Inde. A la mort du Père Gorrée, au début de l’année 1977, on propose au Père Daleau de reprendre le flambeau de l’association des « Amis de Mère Teresa ». « Un signe de la Providence » qu’il accepte et qui le conduit à partir s’installer à Lyon. En octobre 1977, il rencontre pour la première fois Mère Teresa, à Rome. « Cette petite femme dégageait une telle présence de prière, c’était impressionnant. Elle était vraiment habitée par Dieu et par le souci des pauvres et des plus petits », raconte-t-il.

 

Le Père Daleau parcourt la France pour faire connaître l’oeuvre de Mère Teresa : les dons affluent et de nombreuses volontaires se manifestent pour partir aider en Inde. Le Père Daleau les accompagne spirituellement au cours de retraites, où il évoque la vocation religieuse et le don de soi qu’elle engage. Présent à la remise du Prix Nobel de la Paix à Mère Teresa, en décembre 1979 à Oslo, il reste marqué par son invitation à la prière, faite au début de son discours : « c’était tellement inattendu par les invités ! ».

 

 

Joie de servir les pauvres et les malades

 

En février 1980, il va pour la première fois à Calcutta « découvrir le berceau de l’oeuvre » : « A l’entrée du mouroir, il est écrit “C'est le corps du Christ”. Mère Teresa disait que si nous ne voyions pas Jésus dans les pauvres et les malades, il fallait nous remettre en cause ! Elle dégageait une telle joie en se mettant à leur service, notamment au sein de l’orphelinat qui était un peu son petit paradis », se souvient le Père Daleau. « Lorsque j’étais à ses côtés, je me disais : “Ne lui parle pas, mais écoute-la !”. »

 

Présent à la béatification de Mère Teresa en 2003 et à sa canonisation en 2016, le Père Daleau a de nombreuses anecdotes et souvenirs liés à ses nombreuses rencontres avec celle qui est devenue la sainte de Calcutta. C’est donc bien volontiers qu’il a accepté de participer au projet du spectacle « Mère Teresa musical », joué cet automne et qu’il témoignera de l’oeuvre de la fondatrice des Missionnaires de la Charité. « Elle m’accompagne spirituellement au quotidien. Je dirai aux jeunes qu’elle est pour eux un bel exemple d’engagement et de don de soi au service des plus petits, comme nous y invite le Christ », conclut-il.

 

Anne Detter-Leveugle

Catholiques en Vendée n°168 - Septembre 2018

 

 

La comédie musicale sera jouée lors de 8 représentations :
à Saint Laurent-sur-Sèvre du mercredi 26 septembre au dimanche 30 septembre,
à Saint Georges-de-Montaigu les 11 et 12 octobre et
à Pouzauges le 19 octobre.

 

D’autres rendez-vous sont aussi proposés :
exposition sur la vie de Mère Teresa et vénération des reliques,
conférence et témoignages le 25 septembre,
veillée de prière le 28 septembre et messe d’action de grâce le 30 septembre,
en la basilique de Saint-Laurent-sur-Sèvre.

 

Lire l'article : Mère Teresa : Une comédie musicale se prépare en Vendée !


Renseignements : www.mereteresa-musical.com

 

Facebook


Calendrier

Novembre, 2018
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Agenda - Evêque de Luçon

Mgr Jacolin Widget - Agenda

Facebook

FB

Widget don

2018 Denier - Widget

Widget Conférences

Soirees eglise et societe logo - Widget

Publicite

Relais Pascal 2020
Formation Théo
Soirées Eglise et Société

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info