Alexandre Guillaud : « Plus j’ai découvert le Seigneur, plus je me suis senti appelé à Lui consacrer ma vie »

CEV-n°177-Témoin-BD

 

Le diocèse de Luçon aura bientôt la joie d’accueillir un nouveau diacre en vue du sacerdoce. Alexandre Guillaud, 31 ans, originaire de Sigournais, sera ordonné diacre par Mgr Jacolin le dimanche 30 juin prochain à 16 heures, en l’église Saint Louis à la Roche-sur-Yon. A quelques semaines de son ordination, le jeune homme, actuellement en formation à la Maison Sainte Thérèse à Bruxelles, témoigne de sa conversion et de son appel à suivre le Christ.

 

 

 

 

 

 

Alexandre a grandi dans la campagne du bocage vendéen à Sigournais, près de Chantonnay. Son père est agriculteur, sa mère s’occupait de ses trois enfants, et il côtoie régulièrement ses grands-parents, notamment paternels qui habitent à côté de chez eux. Il raconte : « J’ai été initié à la foi catholique par ma grand-mère maternelle et mes arrières grands-parents qui m’emmenaient avec eux à la messe dominicale à Sigournais, et par le catéchisme à l’école primaire ». Elève de l’enseignement catholique, après avoir reçu le sacrement de confirmation, il cesse quasiment d’aller à la messe : « J’ai l’habitude de dire que je restais un sympathisant peu pratiquant ni militant ! ». Le décès de deux grands parents, puis l’épreuve de la maladie à 23 ans ont recréé chez lui le désir de retrouver le chemin de l’Eglise.

 

En parallèle, il fait une licence à l’école de gestion et de commerce (EGC) de la Roche-sur-Yon ce qui lui permet d’intégrer le monde de la grande distribution, comme commercial au sein d’un grand groupe, puis dans le secteur agro-alimentaire, avec un poste qui le conduit à déménager au Mans.

 

 

MARQUÉ PAR LA FIGURE DE L’ABBÉ RENÉ GIRAUDET

 

Sa conversion remonte à un dimanche d’octobre 2011, à Chantonnay. Alexandre se souvient : « Ce jour-là, j’ai vécu une expérience de l’amour du Dieu lors de la proclamation de l’Evangile de Matthieu, au chapitre 22, versets 34 à 40. Ce fait décisif a créé une curiosité et une soif de Dieu. Cette croissance fut portée notamment par l’Eglise du Mans, où j’ai découvert l’adoration eucharistique, la lecture de la Bible, la louange et le Renouveau Charismatique et redécouvert le sacrement de la réconciliation. Je dirai aujourd’hui que cette expérience de l’amour de Dieu a manifesté, révélé ce désir de l’Infini que je portais depuis un moment ». L’appel de Dieu se développe dans le mouvement de sa conversion : « Plus je découvrais le Seigneur et plus je me sentais appelé à Lui consacrer ma vie. J’ai aussi été marqué par la figure de l’abbé René Giraudet, prêtre vendéen, aumônier des STO à Berlin, mort en 1945 et enterré à Chantonnay ».

 

Il parle de son questionnement à un prêtre au Mans, puis est envoyé pour suivre le parcours vocationnel des Pays de la Loire, par le diocèse du Mans et le diocèse de Luçon. Suite à ces cinq weekends, il demande à entrer en année de fondation spirituelle, c’est-à-dire en propédeutique pour notre diocèse. « Je rends grâce à Dieu et à Monseigneur Castet de m’avoir envoyé au séminaire à la Maison Sainte Thérèse de Bruxelles. Depuis cinq ans, j’ai la joie de recevoir une très bonne formation d’inspiration ignatienne. La Théologie n’y est pas seulement enseignée comme une science, mais elle est avant tout vécue comme le lieu de la rencontre avec Seigneur », explique-t-il. A travers la vie communautaire et différentes missions, notamment auprès des personnes pauvres avec les sœurs Missionnaires de la Charité, et au sein d’une paroisse bruxelloise, Alexandre a une vie bien remplie. Il n’oublie pas le lien avec le diocèse de Luçon, par une insertion paroissiale en ce moment à la Roche-sur-Yon où il a vécu la semaine Sainte, mais aussi par les sessions de séminaristes trois fois par an ou les JMJ…

 

 

ANNONCER LE CHRIST À CEUX QUI ONT OUBLIÉ LEUR BAPTÊME

 

« Monseigneur Jacolin m’a appelé au diaconat le lundi saint. Depuis, une joie profonde m’habite, même si je dois avouer que cet engagement m’est un peu vertigineux ! », confie Alexandre. Pour lui, le mois de juin s’annonce chargé, avec des examens pour valider le baccalauréat de théologie, mais aussi une retraite pour se préparer à l’ordination. Après son ordination, il sera en paroisse en Vendée et de temps en temps en formation à Nantes.  « Je crois qu’un des défis de l’année à venir sera justement d’être pleinement diacre, de se laisser former par le Christ serviteur pour pouvoir devenir un bon prêtre selon le cœur de Dieu. Concrètement, je pense que le diacre à une mission particulière de service dont il faudra voir les contours avec la communauté paroissiale que je servirai, dans le souci des malades, des pauvres, de la prière. Je pense aussi que le service passe aujourd’hui par l’annonce du Christ à ceux qui sont loin, notamment tous ces baptisés, et ils sont nombreux en Vendée, qui ont oublié leur baptême ».

  

 

Anne Detter-Leveugle

Catholiques en Vendée n°177 - Juin 2019

 

Facebook


Calendrier

Septembre, 2019
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Agenda - Evêque de Luçon

Mgr Jacolin Widget - Agenda

Facebook

FB

Widget don

Denier 2019 - Widget

Widget Conférences

Soirees eglise et societe logo - Widget

Publicite

Denier
Pastorale du Tourisme
Bel été

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info