La crèche éveille-t-elle en nous le désir de rencontrer le Christ ?

La crèche éveille-t-elle en nous le désir de rencontrer le Christ ?

Par Séverine Laurent

 

Mais que se passe-t-il ?  Le 30 novembre dernier, beaucoup d'entre nous sortaient les santons du grenier pour installer leur crèche. En ce premier dimanche de l'Avent, il se prépare quelque chose. Joseph et Marie sont en route vers Bethléem. Symbole chrétien ? Tradition populaire ? Manifestation cultuelle ou culturelle ? Alors que la crèche fait l'objet d'une interdiction dans les lieux publics, qu'elle est devenue, malgré elle, sujet de polémique, nombreux sont ceux qui ont rappelé leur attachement profond à cette tradition multiséculaire. Créée voilà près de huit siècles par St François d'Assise, elle fut d'abord une crèche vivante. Petit à petit, les villageois et les animaux furent remplacés par des personnages en bois, en cire, en carton pâte...  Au XVIème siècle, les crèches investirent les églises, au XVIIIème, les familles, en particulier à Naples, où elles représentaient des scènes de la vie quotidienne.

Mais que se passe-t-il ? Les santons ne sont guère que de petits personnages statufiés. Alors, pourquoi suscitent-ils ainsi d'un côté, tant d'attachement, d'un autre côté, tant de rejet ? Sans doute, car la tradition a su leur donner vie. Dans la Pastorale des Santons de Provence, d'Yvan Audouard, on découvre des personnages très attachants : l'ange Boufareou, qui joue de la trompette quand le Bon Dieu est content, la poissonnière prise de remords à l'idée de vendre des rascasses pas fraîches, le Boumian poursuivi par le gendarme et pris lui aussi de remords après avoir dérobé une poule. Si leur histoire a traversé les siècles, c'est parce que nous sommes tous un peu pétris de la paresse du meunier, de l'avarice de Rustido, du zèle mal placé du gendarme, de l'endormissement du ravi, de la poltronnerie du Pistachié. Les santons nous ressemblent.

Une crèche, qu'elle suscite indifférence, émerveillement, dévotion ou nostalgie, est donc toujours le signe qu'il se passe quelque chose. Car ces santons, à figure tellement humaine, se sont tous mis en route pour suivre l'étoile des bergers et la rencontre avec l'Enfant-Jésus a converti leur cœur et changé leur vie. Dans la polémique actuelle, la question n'est pas tant de savoir si la neutralité de l'Etat impose de faire disparaître les crèches des lieux publics, mais bien de savoir quelle est notre attitude intérieure à l'égard de la crèche : sommes-nous neutres, comme l'Etat ? Ou éveille-t-elle en nous le désir de rencontrer le Christ ? Car la crèche est le symbole de la rencontre entre Dieu, qui s'est incarné en descendant sur la terre, et les hommes, qui aspirent à la sainteté pour rejoindre le ciel. En cette nuit de Noël, Joseph, Marie et l'Enfant qui va naître frappent à notre porte. Désirons-nous ardemment qu'il se passe quelque chose qui transforme notre vie ?

 

Pour aller plus loin

Vidéo : Pourquoi Jésus est-il né dans une crèche ?

 

 

Facebook


Calendrier

Novembre, 2017
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Facebook

FB

Widget don

2017 Denier - Widget

Widget Conférences

  Conference eglise et societe logo Widget

Publicite

Don
Cycle mariage
Conférence
Cloture Jubilé
3 ouvrages

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info