Peut-on être sauvé hors de l'Église ?

Par le Père Julien Gautier, osv

 

Éclairons d'abord cette question qui, pour intéressante qu'elle soit, n'est pas sans ambiguïté. Une première façon de la comprendre pourrait être : est-ce qu'un non-catholique peut-être sauvé ? Mais elle peut aussi signifier : « Peut-on, étant catholique, chercher le salut en dehors de l'Église ? »

 

Pour répondre à l'une et à l'autre, il nous faut d'abord rappeler que le salut nous vient par le seul Jésus-Christ et qu' « il n'y a pas d'autre Nom par lequel nous puissions être sauvé » (Ac 4, 12). Aucune personne, aucune sagesse autre que Lui ne peut nous libérer du péché et de la mort, puisque rien de ce qui est humain, aussi beau et grand soit-il, n'a ce pouvoir. Jésus, parce qu'il est Dieu, peut réparer l'offense faite à Dieu par le péché et, parce qu'il est homme, peut associer l'humanité entière à son sacrifice rédempteur.

 

Ainsi nous répondons d'emblée à la seconde interprétation de la question. Un catholique qui sait qu'il est agrégé par la grâce de son baptême à l'unique source de la vie éternelle, ne peut, sans renoncer à cette grâce, se séparer de l'Église.

 

Répondre à la première interprétation est plus complexe. Le Christ est venu sauver tous les hommes. Pourtant tous n'ont pas accès à Lui. Tous n'ont pas la chance d'entendre l'annonce de l'évangile. Ces gens, morts sans le baptême catholique, seraient-ils donc damnés ? Arrêtons-nous sur ce point.

 

Nous savons que dans toutes les cultures, dans toutes les religions, il y a, parmi ces gens qui ne connaissent pas la foi catholique, des personnes intègres et droites, qui suivent Dieu dans la vérité de leur conscience. Ils n'ont pas accès à la vérité catholique, et pourtant, sans même le savoir, par une grâce de Dieu, ils suivent cette vérité autant qu'il leur est possible. Qu'une personne leur annonce la foi dans son intégrité, alors ces gens-là accueilleront explicitement ce qu'ils possédaient déjà de façon implicite. Ils ne sont pas catholiques, car ils ne sont pas baptisés dans l'Église, et pourtant ils le sont en ce sens qu'ils sont des membres invisibles de l'Église et sont associées au mystère de la Rédemption.

 

Il est donc vrai l'adage : « Hors de l'Église, point de salut ! ». Mais il implique que nous ayons compris qu'il est des baptisés qui, bien que baptisés, se sont éloignés, par leurs actes, du Christ et de son Église ; tandis que certains non-baptisés, bien qu'ils ne soient pas des membres visibles du Corps du Christ, lui appartiennent déjà invisiblement.

 

 

 

Hors de l'Eglise, point de Salut ?

 

 

Facebook


Calendrier

Novembre, 2017
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Facebook

FB

Widget don

2017 Denier - Widget

Widget Conférences

  Conference eglise et societe logo Widget

Publicite

Don
Cycle mariage
Conférence
Cloture Jubilé
3 ouvrages

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info