CEV n°144

Vers le sacerdoce, l'entourage témoigne

144 Parution le Juin 2016
EditoSommaire
CEV-144-Couv-BD
Haut

Edito

« Me voici »

 

Dieu nous donne la grâce et le bonheur de célébrer l'ordination de quatre nouveaux prêtres pour notre diocèse le samedi 18 juin prochain. Notre prière accompagne dès aujourd'hui Côme de Brisoult, Jean Colin, Louis-Marie de Linage et Valerry Wilson pendant les dernières semaines de leur préparation.

 

Au cœur de la messe dominicale et de celle des solennités, nous proclamons dans le « credo » que l'Eglise est « apostolique ». Nous devons comprendre ce terme dans un double sens. Il manifeste en tout premier lieu que la communauté des croyants est fondée sur une commune profession de foi enracinée dans le témoignage apostolique et l'Ecriture Sainte, approfondi et explicité par la tradition de l'Eglise. Mais l'Eglise est également qualifiée « d'apostolique » parce qu'elle se reçoit de Dieu dans une succession ininterrompue depuis les origines d'évêques qui agissent, par le mandat du Christ, en tant que successeurs des apôtres. Sans la reconnaissance de ce ministère source, aucune communauté de croyants ne peut être appelée « Eglise ».

 

« Me voici. » Les ordinands, les futurs prêtres, après une mûre réflexion, un temps de formation exigeant et une maturation de leur désir, ont été confortés par l'appel de l'Eglise. Ils se présentent librement devant l'évêque, successeur des apôtres, afin que par l'imposition des mains, le Christ lui-même configure leur vie à la sienne et les envoie en mission.

 

Cette heure de l'ordination, si déterminante soit-elle, ne constitue que le début d'un long chemin à parcourir dans l'intimité du maître, pour le service des frères.

 

Celui qui est appelé trouvera le bonheur dans la mise en œuvre d'une réponse généreuse. Il sera heureux à la manière de ceux qui « écoutent la parole de Dieu et qui la mettent en pratique » Lc 11/28. Chemin faisant, croisant la route des hommes, l'apôtre partage leur vie, leurs joies et leurs peines en ayant toujours le souci de désigner, au-delà de lui-même, Celui qui donne sens à nos vies. Cet itinéraire, lorsqu'il est authentique, permet au prêtre de se laisser pétrir et façonner par Dieu. Il purifie ses désirs et ses rêves. Au fil du temps, le serviteur de Dieu vit une maturation parfois éprouvante, puisque « le serviteur n'est pas plus grand que son maître » Lc 6/40.

 

Le dialogue engagé entre Jésus et Pierre au lendemain de la résurrection est éclairant : aimer le Christ, c'est se laisser conduire par lui vers l'inattendu. Nous nous souvenons de ces paroles prononcées par Jésus à trois reprises : « Pierre m'aimes-tu ? » et du commentaire qu'il fait de la réponse positive de l'apôtre « quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu ne voudrais pas ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c'est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t'emmener là où tu ne voudrais aller » Jn 21/18. A cette heure, l'acquiescement primitif signifié par le « me voici » des origines rejoint deux autres paroles bibliques : « me voici, Seigneur, je viens pour faire ta volonté » Heb 10/9 et « non pas ma volonté, mais la tienne » Lc 22/42.

 

✠ Alain Castet
évêque de Luçon


Haut
--------------------------------------

Sommaire

01 Édito de notre évêque
02 Parole de Dieu
03 Officiel
05 Actualités
06 Arrêt sur images
08 Vie dans le diocèse
13 Du côté des paroisses
14 DOSSIER : Vers le sacerdoce, l'entourage témoigne
19 Page culture
20 Témoin
Haut

Facebook


Calendrier

Novembre, 2017
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Facebook

FB

Widget don

2017 Denier - Widget

Widget Conférences

  Conference eglise et societe logo Widget

Publicite

Don
Cycle mariage
Conférence
Cloture Jubilé
3 ouvrages

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info