CEV n°147

Tous invités à l'Année de l'eucharistie

147 Parution le octobre 2016
EditoSommaire
CEV-147-Couv-BD
Haut

Edito

« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux »

 

Depuis quelques mois, le pape François nous donne la grâce de vivre le grand Jubilé de la Miséricorde. Le succès considérable des dernières JMJ de Cracovie, comme les réflexions et les initiatives de nos communautés, manifeste avec éclat l'accueil enthousiaste de cette Année Sainte. Nous avançons dans ce grand élan jusqu'au jour de la clôture de l'année jubilaire, au terme du mois de novembre. Par-delà le nécessaire temps limité d'un jubilé, chacun trouve en lui les ressources spirituelles qui lui permettront de vivre tout au long de sa vie dans la dynamique de cette parole évangélique : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » Lc 6/36.

 

L'expérience quotidienne nous apprend, au fil des années, à mieux nous décentrer de nous-mêmes. Peu à peu, nous mesurons la vanité de celui qui prétend ne s'appuyer que sur lui-même. L'inattendu, les illusions de jeunesse, les épreuves, mais aussi l'échec, nous enseignent sur nos limites et sur l'inconséquence de celui qui met sa force en lui-même.

 

Chaque jour, nous éprouvons la vérité de cette affirmation de la Genèse : « Il n'est pas bon que l'homme soit seul » Gn 2/18. Cette affirmation, tout en désignant la réalité fondatrice de la relation homme-femme, nous invite également à considérer le caractère essentiel de la relation au frère.

 

« Il n'est pas bon que l'homme soit seul » : la bienveillance envers le frère apparaît constitutive de la nature humaine. Plus que cela, elle est la condition du bonheur de l'homme. Mais, cette même page de la Genèse nous révèle qu'il ne s'agit pas d'une simple relation horizontale, puisque nous nous découvrons frères sous le regard d'un Père aimant.

 

Si la tentation de pouvoir « se débrouiller seul » peut parfois guetter certains d'entre nous, un autre écueil, plus radical encore, menace nos contemporains : celui de l'oubli de Dieu et de sa paternité. Comme l'exprime avec vigueur le philosophe chrétien Gustave Thibon, « à force de se prendre pour centre, l'homme perd son centre », celui qui agit ainsi, décide et choisit selon ses propres intérêts, risquant de s'ériger en norme ultime. Sa pensée est soumise à l'arbitraire et à sa subjectivité, au mépris des personnes et de la nature humaine telle que Dieu l'a créée.

 

S'il est vrai, comme l'enseigne l'Apôtre, que : « lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort » 2 Cor 12/10, la reconnaissance du Dieu Père me situe dans une perspective radicalement différente. Au lieu de me prendre pour centre, je vis les jours qui me sont donnés au sein d'un peuple de frères dans lequel charité, solidarité et entraide deviennent la loi commune. Profondément habité par cette attitude spirituelle et convaincu que le langage du Père est la miséricorde, je deviens capable de ne plus céder aux jugements de l'intransigeance et de l'égoïsme, pour me laisser guider par ceux de la vérité, telle qu'elle est révélée et de la bienveillance, telle qu'elle apparaît dans le Christ, icône du Père.

 

✠ Alain Castet
évêque de Luçon


Haut
--------------------------------------

Sommaire

01 Édito de notre évêque
02 Parole de Dieu
03 Officiel
05 Actualités
06 Arrêt sur images
08 Vie dans le diocèse
13 Du côté des paroisses
14 DOSSIER : Invités à l'année de l'eucharistie
19 Page culture
20 Témoin
Haut

Facebook


Calendrier

Novembre, 2017
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Facebook

FB

Widget don

2017 Denier - Widget

Widget Conférences

  Conference eglise et societe logo Widget

Publicite

Don
Cycle mariage
Conférence
Cloture Jubilé
3 ouvrages

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info