CEV n°151

Prisons : Dieu est aussi derrière les murs

151 Parution le février 2017
EditoSommaire
CEV-n°151-Couv-BD
Haut

Edito

« La vérité vous rendra libres »

(Jn 8, 32)

 

 

Pour tous, la liberté est un bien précieux. Celui qui la possède la protège, la défend et la considère comme inviolable, dans le respect de celle des autres. Celui qui en est dépourvu la désire ardemment. Celui qui l'a perdue combat afin de la recouvrer.

 

Aux origines du témoignage biblique, se dévoile l'humilité d'un Dieu qui crée l'homme « un peu moindre qu'un dieu » (Ps 8). Il le crée à son image et à sa ressemblance, doté de liberté, au risque de le voir se détourner de lui. En exerçant cette faculté que Dieu lui donne, l'homme répond ainsi au désir d'un Dieu humble, respectueux de sa grandeur. Chaque fois qu'il la met en œuvre, il vit ainsi une expérience fondatrice.

 

Au cœur même de l'histoire, Dieu, dans son amour pour les hommes, veut constituer un peuple qui devienne lumière au milieu des nations. Il lui offre comme premier bien la liberté salutaire, en le délivrant de la servitude et de la main des Egyptiens.

 

Cette liberté, don de Dieu, s'exerce dans la lucidité d'une conscience personnelle qui peut servir l'homme comme le perdre. Alors qu'aujourd'hui, cette liberté est surtout perçue comme une capacité à s'épanouir en tant qu'être humain, il est légitime de nous interroger, à la lumière de l'Ecriture, sur le comportement de Jésus et sur l'expérience spirituelle, afin de discerner sa nature véritable.

 

Dans la tradition chrétienne, être libre constitue d'abord la capacité à choisir le bien, quel que soit le prix de cette décision. Battant en brèche la définition commune qui valorise la possibilité d'entreprendre toutes les expériences, sans tenir compte de leurs connotations morales et de leurs conséquences, la compréhension chrétienne lie indissociablement la liberté au bonheur de celui qui agit dans la vérité. Ainsi la liberté ne peut s'exercer sans faire appel au discernement. Elle requiert la lucidité, mais aussi le courage de ne pas acquiescer à la pensée commune sans esprit critique. La prière et le silence, comme le conseil avisé, trouvent également leur place dans l'exercice d'une conscience droite.

 

L'Evangile lui-même nous enseigne comment mettre en œuvre cette liberté véritable. Il affirme, par le témoignage de saint Jean, que seul l'attachement à la Vérité rend libre. Cette vérité n'est pas contenue dans un corpus et encore moins dans une idéologie. Elle réside dans la personne même du Christ, dans ses enseignements et dans ses comportements. En nous attachant à lui, en marchant à sa suite, nous devenons au fil du temps, des hommes libres selon le cœur de Dieu. Peut-être serons-nous victimes de remarques narquoises, comme l'a été le Maître. Pilate ne lui dit-il pas, à l'heure de la Passion, habité par un profond scepticisme : « Qu'est-ce que la vérité ? ». Préférant nous attacher à Celui qui nous ouvre les portes de la Vie, nous avançons, devenant des hommes libres et nouveaux à l'image de l'Homme Nouveau.

 

✠ Alain Castet
évêque de Luçon


Haut
--------------------------------------

Sommaire

01 Édito de notre évêque
02 Parole de Dieu
03 Officiel
05 Actualités
06 Arrêt sur images
08 Vie dans le diocèse
13 Du côté des paroisses
14 DOSSIER : Missionnaires ici et maintenant
19 Page culture
20 Témoin
Haut

Facebook


Calendrier

Mars, 2017
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Année de l'Eucharistie

Annee de l'Eucharistie 2016-2017 Logo - Longeur fond blanc - widget

Facebook

FB

Widget don

2017 Denier - Widget

Widget Conférences

  Conference eglise et societe logo Widget

Publicite

Je fais un don !
Carême 2017
Pélé Lourdes été
jubile2017.og
Carême CCFD
Messe Chrismale

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info