CEV n°158

Sacrement du mariage : Jésus au coeur de la vie conjugale

158 Parution le octobre 2017
EditoSommaire
CEV-n°158-Couv-BD
Haut

Edito

« Comme le Christ a aimé l'Eglise » Eph 5-25

 

Le mariage chrétien devient plus que jamais un signe prophétique pour notre monde. En témoignant d'un amour qui ne se reprend pas, il atteste aux yeux de tous, avec délicatesse, de la beauté d'une fidélité heureuse. Plus encore, il la désigne comme la condition du bonheur véritable. En élevant le mariage, réalité de droit naturel auquel aspire tout homme, à la dignité d'un sacrement, le Christ a voulu, par delà le libre consentement des époux, en faire la source d'une grâce surabondante toujours actuelle, à laquelle il est possible d'avoir recours tout au long d'une vie.

 

Bien au-delà d'un contrat entre époux, pourtant bien réel, l'union des chrétiens apparaît ainsi comme l'ouverture confiante au don de Dieu, source de toute fidélité.

 

Après l'illumination des origines, la grâce sacramentelle et l'épreuve du réel transforment l'union conjugale en un pèlerinage qui connaît des jours de joie, mais aussi des temps de difficultés, de peine et parfois même de découragement. En effet, le rêve d'une union  irénique ne correspond ni à la nature de la relation humaine, ni à la condition spirituelle de l'homme marqué par le péché. Cependant, si nous cultivons l'estime de celui que Dieu nous a donné comme compagnon ainsi que la vertu d'espérance, nous saurons dépasser les épreuves. Le Seigneur nous détournera des illusions du renoncement et de l'échec.

 

Au-delà des élans romantiques propres aux commencements, le chrétien découvre qu'aimer est vouloir le bien de l'autre. Il trouve dans cette attitude, même avant de connaître le bonheur inestimable de la paternité, la source d'une fécondité inépuisable. Au fil du temps, chacun apprend à aimer non seulement par la motion spontanée de l'âme, mais aussi par l'exercice d'une volonté fidèle.

 

Lorsque le temps de l'expérience est advenu, il apparaît que l'union conjugale ne peut subsister que si elle s'affirme comme une forme singulière et sublime de l'amitié, dans le bonheur laborieux d'une compréhension toujours renouvelée et dans la satisfaction ressentie devant l'œuvre commune.

 

Toute expérience humaine est marquée du signe de la croix. En effet, tout enthousiasme, tout engagement se vérifie nécessairement par le feu. Après le temps des maturations, aucun disciple du Christ ne pourra plus confondre l'épreuve et l'échec.

 

La qualité d'un engagement authentique ne se vérifie jamais à l'enthousiasme des débuts. Elle se mesure dans la capacité à donner une confiance toujours renouvelée à celui qui nous a été donné par Dieu et à Celui qui marche à nos côtés.

 

✠ Alain Castet
évêque de Luçon


Haut
--------------------------------------

Sommaire

01 Édito de notre évêque
02 Parole de Dieu
03 Officiel
04 Actualités
05 Arrêt sur images
08 Vie dans le diocèse
11 Du côté des paroisses
12 DOSSIER : Sacrement du mariage : Jésus au cœur de la vie conjugale
17 Mémoire du diocèse
19 Page culture
20 Témoin
Haut

Facebook


Calendrier

Octobre, 2017
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Facebook

FB

Widget don

2017 Denier - Widget

Widget Conférences

  Conference eglise et societe logo Widget

Publicite

Au revoir Mgr Castet

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info