CEV n°168

La Vendée sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle

168 Parution le septembre 2018
EditoSommaire
CEV-n°168-Couv-BD
Haut

Edito

Le premier pèlerin

 

Notre époque connaît un renouveau des pèlerinages : pèlerinages locaux avec procession en l’honneur d’un saint ou, le plus souvent, de Marie, notre Mère du ciel ; pèlerinages au long cours retrouvant les vertus physiques et spirituelles de la marche, sur les chemins de Saint-Jacques ou autres…

 

Expérience revigorante pour nous les croyants qui avons vocation à devenir sur le chemin de cette vie des pèlerins à la suite d’Abraham, notre père dans la foi, comme nous le rappelle la lettre aux Hébreux : « Grâce à la foi, Abraham obéit à l’appel de Dieu : il partit vers un pays qu’il devait recevoir en héritage, et il partit sans savoir où il allait. Grâce à la foi, il vint séjourner en immigré dans la Terre promise, comme en terre étrangère ; il vivait sous la tente, ainsi qu’Isaac et Jacob, héritiers de la même promesse… ».

 

C’est dans la foi, sans avoir connu la réalisation des promesses, qu’ils sont tous morts ; mais ils l’avaient vue et saluée de loin, affirmant que, sur la terre, ils étaient des étrangers et des voyageurs. Or, parler ainsi, c’est montrer clairement qu’on est à la recherche d’une patrie. S’ils avaient songé à celle qu’ils avaient quittée, ils auraient eu la possibilité d’y revenir. En fait, ils aspiraient à une patrie meilleure, celle des cieux…

 

Mais la principale vertu du pèlerinage est peut-être de découvrir que Dieu, le premier, s’est mis en marche vers l’humanité qui ne cesse de s’éloigner de lui depuis la faute originelle d’Adam et Eve trompés par « le père du mensonge ». Entendant les pas de Dieu s’approchant dans la brise du jour, ils se cachèrent parmi les arbres du jardin. Dieu alors appela l’homme : « Où es-tu ? ». Et il va se mettre à la recherche de l’homme au cours des siècles, le poursuivant de sa question : « Où es-tu ? ».

 

Il finira par envoyer son propre Fils « pour aller chercher la brebis perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ». Et le Christ ira jusqu’à la croix, jusqu’au plus profond des ténèbres de la mort où l’humanité s’est laissée enfermer dans sa fuite éperdue loin de son Créateur. Et « quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux » pour la ramener à la maison du Père, là où elle a vraiment sa place !

 

Oui, finalement, le but de tout pèlerinage est sans doute de nous laisser trouver par Dieu, Lui qui s’est mis en marche vers nous dès le commencement de l’histoire du salut.

 

Lui le premier pèlerin !

 

✠ François JACOLIN,

Évêque de Luçon

 


Haut
--------------------------------------

Sommaire

01 Édito de notre évêque
02 Parole de Dieu
03 Officiel
07 Actualités
09 Arrêt sur images
12 Vie dans le diocèse
14 Du côté des paroisses
16 DOSSIER : La Vendée sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle !
21 Mémoire du diocèse
23 Page culture
24 Témoin
Haut

Facebook


Calendrier

Novembre, 2018
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Agenda - Evêque de Luçon

Mgr Jacolin Widget - Agenda

Facebook

FB

Widget don

2018 Denier - Widget

Widget Conférences

Soirees eglise et societe logo - Widget

Publicite

Relais Pascal 2020
Formation Théo
Soirées Eglise et Société

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info