CEV n°174

Eglise dans le monde rural : fragilités et espérance

174 Parution le mars 2019
EditoSommaire
CEV-n°174-Couv-BD
Haut

Edito

Le carême, un temps privilégié pour les catéchumènes

 

Le carême, dans l’esprit de beaucoup, c’est ce temps de pénitence où l’on jeûne et où l’on fait des sacrifices. Bien sûr cela n’est pas faux, mais se rappelle-t-on que le carême est avant tout depuis l’origine le temps où les catéchumènes se préparent d’une façon intensive à recevoir les trois sacrements de l’initiation chrétienne : le baptême, la confirmation et l’eucharistie ?

 

Cette année une trentaine de personnes, de 15 ans à plus de 70 ans, seront présents le premier dimanche de carême à Aizenay pour la célébration de « l’appel décisif » afin de recevoir ces trois sacrements à la veillée pascale ou au cours du temps pascal qui dure jusqu’à la Pentecôte.

 

En vue de cet appel, chaque catéchumène m’a adressé une lettre présentant leur cheminement vers la foi et leur demande le baptême, la confirmation et l’eucharistie. Je suis émerveillé par la façon dont l’Esprit de Dieu a tissé une histoire sainte avec chacun d’entre eux, souvent depuis leur enfance.

 

Pour certains, ils ont éprouvé « le goût de Dieu » depuis toujours, malgré un environnement indifférent et parfois hostile. Pour d’autres, l’exemple de foi et de charité concrète d’un proche, souvent une grand-mère, est resté présent dans leur cœur et a entretenu le désir de devenir chrétiens.

 

Pour d’autres encore, des épreuves les ont fait crier vers Dieu à la manière des psaumes et ils ont senti dans la prière que Dieu les entendait et venait à leur secours. Pour certains, ce fut un long murissement sur le sens de leur vie, sa source et sa finalité qui les ont menés à l’Evangile et au Christ. Dans beaucoup de cas, la rencontre avec des chrétiens qui vivaient leur foi dans la joie, la paix et l’attention aux autres, a été déterminante.

 

Une fois en chemin vers le baptême, presque tous témoignent qu’ils ont trouvé dans leurs groupes d’accompagnement, dans les paroisses et les mouvements d’Eglise, un accueil, une écoute, une bienveillance, une ouverture, une liberté d’être soi-même qui contrastaient avec la dureté et l’intolérance qu’ils avaient souvent éprouvées dans la société : quand on connaît l’image des chrétiens véhiculée dans l’opinion publique, n’est-ce pas étonnant ?

 

Mais, une fois baptisés, ces « jeunes pousses » vont-elles pouvoir trouver leur place dans nos communautés chrétiennes pour s’enraciner et croître dans la vie chrétienne ? Cela dépend un peu de chacun d’entre nous : saurons-nous accueillir en vérité ces nouveaux venus dans la grande famille des chrétiens ?

 

✠ François JACOLIN,

Évêque de Luçon


Haut
--------------------------------------

Sommaire

01 Édito de notre évêque
02 Parole de Dieu
03 Officiel
05 Actualités
06 Arrêt sur images
08 Vie dans le diocèse
11 Du côté des paroisses
12 DOSSIER : Eglise dans le monde rural : fragilités et espérance
17 Mémoire du diocèse
19 Page culture
20 Témoin
Haut

Facebook


Calendrier

Mai, 2019
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Agenda - Evêque de Luçon

Mgr Jacolin Widget - Agenda

Facebook

FB

Widget don

Denier 2019 - Widget

Widget Conférences

Soirees eglise et societe logo - Widget

Publicite

Denier
Ordinations diaconales

 

Widget Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters

Widget Annuaire

 Widget Annuaire

Widget Rechercher document

 Widget Rechercher document

Widget Messes Info

Widget Messe Info